Description du projet

Le Free Market est un festival unique et innovant qui permet au grand public de découvrir un échantillon choisi de la création actuelle dans plusieurs domaines: musiques, spectacles, création d’objets ou de mode, oeuvres d’art, ateliers découverte, scénographie. Cette transversalité, qui nous caractérise, génère au sein de l’évènement un bouillonnement créatif qui a séduit le public depuis presque 10 ans. Le Free Market, poumon au sein duquel s’exprime pendant 3 jours la force créative d’aujourd’hui, se bat pour continuer à exister malgré les aléas budgétaires, publics ou privés. Notre succès est consacré par la fréquentation toujours croissante de l’évènement qui a reçu environ 4000 personnes en 2016. Peu de manifestations aujourd’hui  reçoivent autant de public sur un évènement pointu qui pourtant, sait être grand public, avec un  budget modeste.  

Le Free Market accueille un marché de 40 créateurs et artistes plasticiens, une programmation musicale de style « indé » de 3 concerts et 1 DJ par soirée, un spectacle jeune public le dimanche après midi, des ateliers de découverte des pratiques artistiques et de la culture numérique, un espace bar et snack, le tout dans un lieu unique à l’aspect soigné, fruit d’une scénographie créée lors d’un chantier public. Nous avons confié notre identité visuelle à Guillain le vilain, graphiste et tatoueur de Tours http://guillainlevilain.com

Nous travaillons depuis 2009 sur chaque Free Market avec l’appui d’un chantier  public autour des installations artistiques que nous créons. En effet, l’évènement se déroule à chaque fois dans un nouveau lieu, souvent un entrepôt désaffecté dans lequel nous créons toute un décor. Les chantiers publics s’étalent sur plusieurs semaines avec le souhait de partager des moments de créations artistiques et de transmettre, d’échanger, de mettre en valeur des savoirs faire.

Depuis 3 ans, notre ressenti est très fort sur cette partie du festival: les personnes qui participent au processus de création de la scénographie sont très en demande de ce type de démarche pour plusieurs raisons: – faire partie d’une projet – être valorisé par sa participation – apprendre de nouvelles choses – avoir une activité dont le but est concret, collectif, artistique – développer de nouvelles compétences – rencontrer des professionnels du spectacle – mieux connaître le monde du spectacle – mieux appréhender l’utilisation de matériaux, notamment issus du recyclage puisque La Bulle le travaille principalement.

Des chiffres qui parlent de nous :

  • 20 éditions 3 tournées régionales (2012, 2014 et 2017)
  • 48 000 visiteurs
  • 620 artistes plasticiens et créateurs(trices) dont 80% de femmes
  • 215 spectacles ou concerts programmés
  • 6 installations artistiques créées pour les scénographies lors des chantiers publics
  • 1500h de chantiers publics
  • 20 bénévoles actifs
  • 10 professionnels du spectacle toujours unis et motivés