Tricot urbain2018-01-29T17:26:45+00:00

Description du projet

Le Tricot Urbain transforme de façon éphémère le quotidien et donne de la vie là où il s’installe. Processus participatif pour tous, le Tricot Urbain place l’humain dans l’espace public. Notre projet se présente comme une performance monumentale qui s’ancre dans la médiation sociale et culturelle avec un chantier public invitant les habitants à contribuer. Un maillage de territoires, structures, réseaux, personnes et lieux est alors indispensable pour sa réussite. Le processus de fabrication à plusieurs mains devient central pour la réalisation de l’oeuvre.

Le Tricot Urbain propose aussi des formes courtes en s’invitant sur les manifestations publiques pour les animer avec des ateliers et créer des installations dans les squares, les cours, les places … Il s’adapte aux projets d’éducation artistique et culturelle, aux actions périscolaires, aux ateliers pour les seniors, les personnes handicapées légères, en insertion …

Tricot Urbain est une installation de street art textile composée de 160 m2 de petits carrés de tricot, crochet ou tissage pouvant être assemblés en couvertures, prêts à recouvrir des bancs, des arbres, des façades, des bus, des panneaux, des grillages, des panneaux, des colonnes, des escaliers … pour une douce invasion de fil et de couleurs.
Il est possible de travailler des thèmes, des teintes, des motifs car l’ensemble peut se recomposer.
La première installation de ce projet a été réalisée par l’artiste Cécile Dachary, sur 80 balcons de la façade de la résidence sociale, La grand goule ainsi que sur la place de la résidence en recouvrant les colonnes du bâtiment, les arbres, les lampadaires, les bancs pour le plus grand plaisir des habitants, dans le quartier de Beaulieu à Poitiers.
Ci-dessous, le lien vers le photo reportage de Julien Michaud, photographe
https://maujufotoz.com/tricot-urbain-ce-fil-qui-nous-lie-collectif-la-bulle-poitiers-2016/

Nos références:
Square Boulevard Cassin, février 2016
Statue de Jeanne d’arc, avril 2016
Place des templiers, mai 2016
Installation monumentale sur 80 balcons, La Grand Goule, Poitiers, avec 5 EHPAD, 7écoles, des associations, des cafés tricot mobile, bref, environ 800 personnes, juillet 2016
Ecole élémentaire de Bignoux, de juin à décembre 2016
les Expressifs: Bancs de la place du Maréchal Leclerc et atelier pompons pour une installation dans les espaces verts place Magenta et square Puygarreau, Octobre 2016
La semaine bleue, EHPAD Marguerite le Thillier, Octobre 2016
Faîtes des lumières de St Maixent: Atelier de pompons spécial noël décembre 2016

Artiste associée au projet : Cécile Dachary
Inspirée par l’humain, cette artiste plasticienne, nous explique dans sa biographie que tout au long de son enfance elle a vu les femmes de sa famille réaliser des ouvrages, cousus, brodés, crochetés ou tricotés…
Elle a appris avec elles le plaisir des « ouvrages de dames ».
Après des études d’arts appliqués et une carrière dans le textile, elle a choisi de se consacrer à cet univers. Héritière d’un savoir-faire féminin, familial et professionnel, elle a gardé la mémoire des gestes réservés à l’intimité du foyer et tente d’en élargir les champs.
Ce qui était alors une forme d’œuvre « domestique » devient un mode d’expression artistique marqué par sa féminité intrinsèque.
Loin des préoccupations de vitesse, d’efficacité et de consommation de notre époque, elle dit aimer le côté laborieux de ces ouvrages, le temps, la patience et l’économie de moyens nécessaires pour les réaliser et dit son rêve que ces techniques soient toujours et encore utilisées en hommage aux femmes d’ici et d’ailleurs et des générations précédentes.
Cécile Dachary a réalisé l’oeuvre de Tricot Urbain sur les 80 balcons de la façade de la Grand Goule dans le quartier prioritaire de Beaulieu à Poitiers.
Photo TU artiste associée
http://ceciledachary.com